Qui était samuel de Champlain ?

Qui était samuel de Champlain ?

Samuel de Champlain est né à Brouage, province du Saintonge en France, vers 1567 dans une famille protestante, il est le fils de Marguerite Le Roy et d'Antoine Champlain qui est capitaine de navire. Il a probablement suivi une formation de dessinateur et de géographe. Très jeune, il accompagne son père à la pêche en haute mer. Ce dernier l'initie à l'art de la navigation et lui transmet l'amour de l'océan.

Il s'est probablement rendu aux Antilles vers 1600. Bien que le récit de ces voyages contenu dans Brefs Discours lui soit attribué, il n'en fait jamais mention lui-même.

Lorsqu'il entame sa carrière au Canada en 1603, au cours d'un voyage où il remonte le Saint-Laurent en compagnie de François Gravé Du Pont, il n'a toujours pas de poste officiel. Il publie un récit de ce voyage, qui constitue la première description détaillée du Saint-Laurent depuis les explorations de Jacques Cartier. Rien dans ce récit ne laisse entendre qu'un projet de colonisation ait existé à un quelconque endroit de la vallée.

En 1604, Champlain se rend en Acadie en compagnie du sieur de Monts, qui projette d'y établir une colonie française. Il ne détient aucun poste de commande ni dans les colonies acadiennes à Sainte-Croix ni à Port Royal. En qualité de cartographe, il est chargé d'explorer la côte en vue de trouver un emplacement de colonisation idéal. Par deux fois, en 1605 et en 1606, il explore le littoral de ce qui est aujourd'hui la Nouvelle-Angleterre, et se rend aussi loin au sud que Cape Cod.

En 1608, Champlain obtient pour un an le privilège du commerce en Amérique et décide alors d'implanter une colonie sur le Saint-Laurent où le contrôle de la traite des fourrures serait plus facile.Il fonde la ville de Quebec. Il y fait construire "l'Abitation de Kébec", (Champlain Habitation de Québec) une maison spacieuse, à deux étages, qui allait servir à la fois de fort, de demeure et de magasin général.

Le premier hiver 1608-1609 fut difficile pour les colons. Des 28 pionniers qui étaient restés, seulement huit on survécu, la plupart étant décédés du scorbut.

En 1609, Champlain signe une alliance avec les Algonquins et les Hurons contre les Iroquois. La même année il part avec des Montagnais et des Hurons pour explorer et découvrir de nouvelles sources de fourrures et découvre en même temps le lac qui portera son nom.

Ils sont attaqués par des Iroquois. Grâce à sa supériorité technique, Champlain assure une victoire rapide à ses alliés en tuant l'un de leurs chefs de son arquebuse et augmente de ce fait son prestige auprès d'eux, prestige dont il se couronnera encore deux ans plus tard en franchissant les rapides de Lachine, ce qu'un seul Blanc, Étienne Brûlé, avait réussi avant lui. Mais à partir de ce moment. les Iroquois deviennent les ennemis mortels des Français.

Sa réputation auprès des Indiens bien assise, l'"Abitation" construite et rénovée, il commence sa campagne visant à attirer les Indiens vers les établissements français pour venir y cultiver la terre.

Champlain retourne passer l'hiver 1610-1611 en France et revient le 15 octobre 1612 avec le titre prestigieux de lieutenant du vice-roi en Nouvelle-France. Il baptise l'île Sainte-Hélène en l'honneur de sa jeune épouse. Il baptise le futur emplacement de Montréal "Place Royale".

Il entreprend en 1615 son dernier grand voyage d'exploration, au pays des Hurons. Ses guides lui font contourner le Saint-Laurent, contrôlé par les Iroquois, et il atteint la "mer Douce" (lac Huron) par le Nord. Après une campagne désastreuse au pays des Iroquois, Champlain hiverne chez les Hurons, est blessé dans une escarmouche contre les Iroquois, séjour dont il tirera des descriptions précieuses.

Louis Hébert, premier agriculteur de la colonie arrive en 1617 avec son épouse et ses trois enfants. Celui que l'on appelle "le véritable père du peuple québécois" deviendra procureur du roi

Champlain fait venir son épouse en Nouvelle-France en 1620 et elle devra rentrer définitivement en France en 1624 pour des raisons de santé. Champlain organise les fortifications de Québec qui n'abrite alors que 60 personnes, pour la plupart des hommes de métier et des religieux.

En 1627, le cardinal Richelieu fait passer la Nouvelle-France sous sa coupe, et désigne Champlain pour le représenter: c'est le sommet de sa carrière. Le cardinal Armand de Richelieu fonde la Compagnie de la Nouvelle-France ou des Cent-Associés, regroupement de cent marchands et aristocrates déterminés à développer (coloniser) la Nouvelle-France. C'est une compagnie privée visant à contribuer aux efforts de colonisation (et qui détenait le monopole de la traite des fourrures). La compagnie avait le devoir d'amener 300 colons par année, et ce jusqu'en 1643. Début du régime seigneurial en Nouvelle-France.

Quelques centaines de colons partent pour le Nouveau-Monde. Les premiers bateaux seront interceptés par les frères Kirke qui assiègent Québec menacé par la famine le 16 juillet 1629. Les Kirke n'auront pas plus de chance : l'épidémie et la disette leur prennent 14 soldats lors de leur premier hivernement". Tandis que Québec est prise par les frères Kirke, la France et l'Angleterre avaient déjà signé la paix. Le 29 mars 1632, le Traité de Saint-Germain-en-Laye restitue à la France le Canada et l'Acadie.

Nommé gouverneur par le cardinal Richelieu, Champlain retourne en 1633 à Québec, où il peut voir les débuts prometteurs de la colonie qu'il avait planifiée. Les premiers seigneurs-recruteurs arrivent avec leurs colons et fondent les premières seigneuries. C'est là que naissent les premières familles québécoises. Il sera témoin de l'arrivée de nouvelles familles et de la bonne volonté de la Compagnie des Cent-Associés, et pourra donc s'éteindre à Québec le 25 décembre 1635 où il est inhumé solennellement à l'église Notre-Dame de Recouvrance, avec l'espoir que toutes ses luttes n'étaient pas vaines.